Les tapis d’acupression sont-ils dangereux ?

Contre-indications : les tapis d’acupression présentent-ils un danger ?

Les tapis d’acupression peuvent-ils être dangereux ? Ces tapis recouverts de picots provoquent la stimulation de certains points vitaux d’énergie. Cette action peut dans certains cas particuliers avoir un effet indésirable sur l’organisme. Explications.

Comprendre l’acupression

Technique héritée de la médecine traditionnelle chinoise, l’acupression est basée sur la stimulation de points d’énergie par le toucher. Si le procédé est doux, ses effets sont puissants. En appliquant une pression à des endroits précis, l’acupression permet de libérer les tensions et de faire disparaître les blocages. L’énergie vitale est rééquilibrée et renforcée. L’acupression a des effets physiques prouvés sur le corps. Le travail sur ces points d’énergie entraîne la sécrétion par le cerveau de l’endorphine, hormone antidouleur naturelle.

Les tapis d’acupression associent souvent les procédés de l’acupression et de l’acupuncture. Si les deux méthodes s’appuient sur la stimulation de points précis du corps à visée thérapeutique, le moyen diffère. En acupuncture, de petites aiguilles sont utilisées pour stimuler les points d’énergie. La théorie des méridiens tout comme le maniement des aiguilles ont été conceptualisés il y a 2 000 ans, mais la pratique n’a été introduite en Europe qu’au début du XVIe siècle.

Aujourd’hui largement répandue en France, l’acupuncture n’est pas sans conséquence. « Les effets indésirables existent. Ils peuvent être graves, mais leur fréquence est rare, en particulier en comparaison aux effets indésirables des produits médicamenteux habituellement utilisés dans les mêmes troubles », explique l’Inserm dans un rapport sur l’évaluation de l’efficacité et de la sécurité de l’acupuncture.

Découvrir le coussin Champ de Fleurs

 

Acupression : déconseillée pendant la grossesse

Il ne faut pas sous-estimer les effets de l’acupression sur le corps. Si la technique basée sur le toucher est douce, l’impact sur l’organisme peut être important. S’allonger sur un tapis d’acupression revient à stimuler tous les points vitaux sans distinction. Ainsi, il est déconseillé d’utiliser ces tapis pendant la grossesse. En effet, appuyer sur certains points spécifiques comme les points LIAO, GI4, JM4 et RP6, peut déclencher le travail. Par exemple, le point JM4 ou Guan Yuan situé sur la ligne médiane de l’abdomen incite le corps à prendre une direction descendante.

En revanche, le recours de l’acupression au moment de l’accouchement est salutaire pour diminuer les douleurs liées au travail. L’effet analgésique de la stimulation des points d’énergie vitale est alors recherché.

Tapis d’acupression : à éviter en cas de brûlures et de maladies graves

Avec leurs dizaines de picots, se terminant en pointes, les tapis d’acupression ressemblent un peu à des tapis de fakir. Il est d’ailleurs recommandé de s’allonger dessus vêtu d’un tee-shirt pour éviter d’avoir des marques sur la peau.

Les personnes souffrant de problèmes de peau ou qui ont subi des brûlures sur l’épiderme doivent éviter au maximum d’utiliser les tapis d’acupression. Le principe de précaution prévaut également en cas de maladies contagieuses ou inflammatoires. Si vous souffrez de pathologies graves, un avis médical est toujours le bienvenu avant d’utiliser un tapis d’acupression.

 

Sources :

Évaluation de l’efficacité et de la sécurité de l’acupuncture [Inserm]

https://www.inserm.fr/sites/default/files/2017-11/Inserm_RapportThematique_EvaluationEfficaciteSecuriteAcupuncture_2014.pdf

 

L’acupuncture et la mise en route du travail dans les ruptures prématurées des membranes [Cacheux Florence – Theve Émilie]

https://www.meridiens.org/obslille/memoires/CACHEUX_THEVE.pdf